L'histoire de la cravate

De nos jours, la cravate est devenue un accessoire de mode masculine. Un beau modèle en soie donne de l'allure et la grande palette de couleurs disponible permet d'apporter la variété nécessaire au costume. Mais, en fait, quel est l'histoire de cet accessoire, aujourd'hui indispensable ?-

La théorie la plus courante de la naissance de la cravate commence avec la guerre de trente ans (1618-1648). Les meilleurs soldats qui se battaient pour le roi de France étaient les cavaliers croates. Après la guerre, ceux-ci étaient présentés au roi Louis XIV comme des héros. Lors de cette visite, ils portaient des fichus en soie bariolés autour du cou. Louis XIV était une personne toujours habillée à la dernière mode : il fut aussitôt conquis par ce style. C'est alors qu'est né le mot "cravat" (dérivé du mot "croate") et rapidement cette pièce de vêtement s'est imposée chez les aristocrates de l'Europe entière.
Les premières cravates masculines étaient difficiles à nouer et ressemblaient davantage à une sorte de gros nœud papillon mou. La version moderne, telle que l'on la connait aujourd'hui, fut introduite en Angleterre à la fin du 19e siècle et s'est fait connaître comme le dit "four-in-hand".

Cette appellation "four-in-hand" est issue du monde de la cavalerie (1865). En effet, c'est le nom des rênes avec lesquelles on reliait 4 chevaux entre eux pour permettre à un seul cavalier de mener les 4 chevaux attelés à son char. Ce sont précisément ces cavaliers-là qui se sont créé un nouveau style de cravate. Celle-ci était longue et facile à nouer. Etant donné qu'ils n'avaient pas attribué de nom à cette création, mais qu'ils faisaient tous partie de la cavalerie "four-in-hand", la création n'a pas tardé à s'approprier l'appellation "four-in-hand".

Livraison rapide
Garantie 30 jours satisfait ou remboursé
Depuis 2004 votre partenaire de cravates en grandes quantités

Payer en toute sécurité en ligne

×